Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Coup de geule contre les fausses annonces

    La recherche d’un emploi demande beaucoup d’énergie, de timbres, de recherche et d’imagination…

    Bref, cela demande beaucoup d’investissement.

    Personnellement, j’y mets mon cœur et ma plume. Parfois dans l’effort de l’écriture, je me mets à penser « pourvu que ce ne soit pas une fausse offre d’emploi !»

    En effet, ce n’est pas un scoop! Des entreprises diffusent de fausses offres d’emploi dans les journaux et les sites. Une sorte de publicité institutionnelle déguisée en annonce. Cela coûte moins cher qu’une vraie publicité et ça flatte l’égo des actionnaires qui pensent que l’entreprise pète le feu puisqu’elle recrute.

    Mais que fait l’entreprise du temps et de l’effort de personnalisation, d’originalité de la rédaction et du coût d’envoi ? Elle s’en tape complètement ! Déjà que c'est pas drôle d'être sans emploi, alors si en plus on doit perdre son temps sur des annonces bidons...

    J’aimerai un jour que quelqu’un se penche sur ces pratiques et diffuse la liste des entreprises à l'annonce facile.

    On devrait condamner pénalement ce genre de pratique.

    J’espère bien que ces entreprises feront faillite.

     

    Laurent Opoix

  • La publicité pour des voitures

    La publicité aujourd’hui étonne, choque et est en passe de devenir de l’art. C’est devenu la norme! On n’essaie plus de vendre un produit en mettant en avant ses qualités. Parfois, le produit n’apparaît même pas. Si je regarde les différentes publicités pour des voitures, aucune des affiches ci-dessous me donne envie d’acheter leur voiture.

    lorsque-lart-devient-bmw-2-300x197.jpg

    La publicité BMW qui s’associe à l’art me donne juste l’impression d’un grand gaspillage de peinture. Les marques de pneus de toutes les couleurs me font penser à l’empreinte écologique laissée par cette voiture sur l’environnement. J’aime pas cette publicité. Surtout qu’on ne va pas me faire croire que l’artiste a un don pour peindre avec des roues et un volant. J’ai besoin d’une voiture qui m’amène d’un point A à un point B pas d’une « pinceau-mobile »! Faut dire que je ne m’amuse pas tellement a prendre des virages en regardant les jolis petits ronds que ça fait.

     

    voyons_voir_Pub_Fiat_500_dA_velopper_pour_rA_duire_l_impact_sur_l_environnement_1.jpg


    En revanche, la Pub Fiat va à l’encontre de cette démarche de s’afficher sur une toile. On sent que la marque veut justement limiter sa trace écologique sur l’environnement. L’affiche nous signale que Fiat fait le maximum pour limiter son impact sur la nature. C’est bien de le dire de manière détournée, on ne demande qu’à le croire. Mais concrètement, comment Fiat limite-t-elle son impact sur l’environnement ? C’est la question qui reste en suspens.

    vidéo22 090.JPG

    La pub de Citroën ne me parle pas non plus. L’agence de publicité nous prouve qu’elle a une personne qui arrive à faire des jeux de mots ce qui est rassurant pour les annonceurs. Ce slogan ne me fera pas acheter cette voiture. L’allusion est déjà graveleuse "c'est le moment d'avoir une aventure avec une française". Essaient-ils de flatter l’égo de séducteurs hélvétiques au fin fond du gros de Vaud à la recherche de relation piquante, « exotique », sans suite ? Bref, c’est pathétique. La métaphore entre une femme d’un soir et une voiture est mal trouvée.

    Je ne vais pas acheter cette voiture car ma voiture je compte pas la garder un mois ! Une automobile ce n’est pas le prix d’un paquet de sucre ! C’est un investissement conséquent !

    La publicité perd de son efficacité à cause de ce genre de publicité qui ne fait pas vendre plus de voitures. On peut réaliser des publicités hautement créatives, étonnantes et sublimes avec des arguments objectifs et pertinents sur le produit. Je regrette qu’aujourd’hui la plupart des publicités ne soit que créative ou belle mais inefficace. Je rejoins les pensées de Al Ries qui déclare qu’il n’a jamais vu une agence de publicité afficher dans ses couloirs les résultats de vente de ses clients suite à leur publicité.

    L’efficacité d’une pub se mesure par les ventes qu’elles vont déclencher et non par un Lion d’Or à Cannes. Faut pas confondre créativité et efficacité.

     

    Laurent Opoix

  • Un packaging qui en jette...

    Un jour, alors que je déambulais dans les rayons d'un magasin Coop, je suis tombé sur un objet very fashion et terriblement hype. Une œuvre qui semblait pourtant réalisée par un banal tatoueur. L’objet ésotérique était une bouteille de vin. Je le sais car je l’ai vu à la forme. Le contenu, on ne le voyait pas. Le packaging « avalait » le contenant et le contenu tel un python. Et le type qui a commis ce sacrilège est Christian Audigier.

    img_vis_mm_p_2008_12_17.jpg

    vidéo22 087.JPG

    Le pire c’est que ça marche ! La Coop de mon quartier avait mis en avant ce vin durant trois semaines environ dans un rayon de promotion et en grande quantité. A la fin, le rayon Audigier était vide! (sur la photo les bouteilles sont photographiées après la promotion)

    J’ai vu un homme marcher d’un pas précipité jusqu’aux bouteilles et interpeller sa copine située au rayon bidoche « Hé viens voir chérie ! » Sa copine le rejoint et lui tout sourire dit « regarde c’est une bouteille de Christian Audigier ! » - Elle: !..?..?..!!..?? - Lui : "rah mais siiii !!! ce type qui..."

    Ouaaah j’ai envie de leur dire c’est super ! On a vu Christian se reposant dans un yacht géant lors d’un reportage sur M6, vous vous rendez-compte ! Moi ça me donne trop envie d’acheter une bouteille de ce type qui a réussi à amasser une fortune en vendant d'horribles casquettes aux Américains. Il doit sûrement être bon son vin, vu ses dessins ! Il doit s’y connaître le bougre, en vin.

    C’est sans étonnement qu’on constate en lisant les communiqués de presse de Coop que ce vin vise une clientèle jeune.  A part les amateurs de dessin spéciaux sur verre, je ne vois pas qui va acheter ce produit de manière régulière.

    Est-ce bien pertinent de faire disparaître la quasi totalité de la bouteille sous un dessin ? C’est un dessin qui aurait mieux convenu pour des boissons énergisantes comme les concurrents de Red Bull. De plus, ces dessins ne renvoient ni à l’origine ni à l’imaginaire des vins.

    Qu’adviendra t-il une fois l’effet de surprise dissipé ? C’est simple les ventes vont s’effondrer. Ce qui marche pour une casquette ne marche pas pour un vin. A moins que vous ne portiez votre vin sur la tête...

     

    Laurent Opoix