Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Deux citations

    En attendant que je publie un billet plus profond et sérieux que le dernier, voici deux citations. Elles parlent de deux choses différentes. Cependant, elles se recoupent avec le mot imagination.

     

    «Tout autour de moi, les gens bâillent. « La vie est courte », disent-ils, mais ça ne les empêche pas de s’ennuyer. La conscience de la brièveté de la vie ne constitue pas un divertissement en soi, il faut aussi faire preuve d’imaginationOlivier Bardolle

     

    «L’imagination est plus importante que le savoir.» Albert Einstein

     

     

    Laurent Opoix

  • Le kif des jeunes ? les médias sociaux ! Le dada des seniors ? la vente par correspondance ! (en photo)

    Le senior serait un être à part, hors-net. Has-been, ton vieux ?

    Les attentes des jeunes et des aînés semblent assez éloignées. Le choc des générations a bien lieu !

    A un échange de commentaires sur ton blog référence, « presse-citron » d’Eric Dupin, le senior, préfère une causerie à la boulangerie Paul autour d’une baguette de pain. Le senior rêve de marcher vite pour arrêter de se faire doubler par des jeunes jambes qui gambadent dans les rues. Alors que toi, le jeune, tu rêves de faire l’immobile en ville dans une flash mob, histoire d’être le roi des piétons sur Youtube. Alors que  toi, tu passes ton temps sur Google, MSN, ce qui enrichit la Silicon Valley. De son côté, le petit vieux fait vivre toute l’année les propriétaires de bistrots de ton quartier.

    Le jeune aime Facebook à un point où il se sent tout patatrac quand son patron lui annonce la suppression de Facebook au boulot. Le senior n’en a rien à se cogner les genoux cagneux de te voir pleurnicher. Lui, il ne voit pas le côté fun de ct’engin. Pourquoi, il se déboîterait les articulations des doigts pour écrire un message à une photo d'un membre de son crew de Facebook ? Il lui suffit d’aller se poser sur le banc du square de l’autre côté de la rue pour avoir devant ses yeux un vrai visage  et de s’adresser à lui avec de simples cordes vocales et non un abonnement ADSL. Ainsi, tout comme toi, il sera au courant des dernières news et potins sur les prothèses et les petits bobos de ces contemporains. Et les retwit dans tout ça ? Ce sont les "rédzipeteurs" (terme suisse) qui s’en chargent et si ça se répand loin (minimum quatre pâtés de maison) on peut dire que ça a fait un gros ragot, ce que l’on appelle un buzz !

    Figure-toi que le senior est à la pointe de la nouveauté grâce à la VPC.

    Dépassé par les nouveaux médias ? Peut-être mais sûrement pas dans la vie réelle ! Là l’ancien te fait manger le bitume. Oui parfaitement ! C’est dur à entendre mais en dehors de ton web, t’es complètement largué par le senior ! Tu peux ricaner derrière le capot de l’écran de ton Mac ! Est-ce que ton Mac ou ton I-Phone est capable de dénoyauter des cerises en un temps record ? Non !

    C’est bien beau la vie dans le web ! Malheureusement ton estomac te fait sortir de temps en temps de ton trip virtuel de Facebook, Twitter et I-Phone parce que tu as la dalle et qu’il faut bien manger. Comme tu aimes les patates et que c’est mieux de les éplucher, tu va te servir de ton économe à une lame pendant qu’en face de chez toi, le soi-disant « papy dépassé » est déjà passé à l’économe à trois lames ! Et encore je suis gentil !

    L’aîné ne lit pas Wired et alors ? Son trip à lui c’est des catalogues de Vente par Correspondance (VPC) qui feraient passer Loic le Meur et ses potes de la Silicon Valley pour des gueux has been. Et où est-ce que l’on est à la pointe de la VPC ? En Suisse pardi !

    La VPC Suisse, la fierté de tout un peuple !

    Tu te demandes pourquoi la vente par correspondance est si performante en Suisse ?

    Je ne t'apprends rien en te disant qu’en Suisse nous vivons tous dans des chalets entourés de vaches (tout comme vous savez par les médias étrangers que Genève surnommée « la petite Dubaï » est extrêmement dangereuse et pas que pour Kadhafi Junior  !) MDR ou plutôt mort d’inquiétude, je viens de m’apercevoir que mon correcteur d’orthographe me corrige le nom du dictateur ! Réhabilité même par Microsoft ! Ouaw ça laisse pantois de penser que le fait de passer de commanditaire d’action terroriste à kidnappeur vous refait une respectabilité !

    Je reprends. A l’époque, où le réchauffement climatique n’avait pas encore décongelé nos glaciers, l’histoire du marketing de la vente par correspondance a acquis ses lettres de noblesse. Vivant isolés dans nos chalets au sein d’un paysage torturé par les montagnes « abruptes à fond de chez décathlon » dans un climat à la  Nicolas Vanier qui, l’hiver nous coupait du monde, nous ne pouvions pas descendre dans la vallée car c’était risqué comme une aventure sans fin. Ce qui fait qu’on restait peinard dans nos casbahs alpines et qu’on se commandait des objets zarbi que la poste nous livrait avec des diligences tirées par des bouquetins (dénivellation oblige) Faut bien se divertir ! Le confinement de cette époque a donné naissance au plus grand spécialistes de la vente par correspondance tels que Widmar Plouc, René-Charly de la Babiole, pour ne citer que les plus illustres.

    Le senior n'est malheureusement pas à l'abri de la tentation des médias sociaux.

    L’aîné est sollicité par le net qui commence à lui titiller les guibolles. Le e-marketing se rapproche de lui comme un vautour. Seesmic desktop, friend feed, etc… Seulement c’est pas gagné, l’aîné n’a pas le feeling avec le monde virtuel des médias sociaux. Tu vois, pour le moment ton "ouèb", le papy ça lui passe au dessus des godillots.

    Redoutant un revirement de situation et un soudain attrait de nos seniors pour les médias sociaux , la crème pour ne pas dire le petit-lait de la VPC Suisse, a décidé de frapper un grand coup et d’enfoncer le clou de l’autre côté de la planche. Des génies de la rédaction, du marketing et de la recherche se sont alliés pour former une task force afin d’enrailler une possible offensive de séduction sur nos seniors de l’e-marketing et des médias sociaux.

    La VPC Suisse ne se laissera pas faire !

    La Vente par correspondance suisse est le terreau fertile de la communication. L’über marketing se trouve de l’autre côté de la Sarine, c’est-à-dire en Suisse-allemande. Pour mon plus grand bonheur, ces catalogues de vente par correspondance fascinants sont aussi envoyés en Suisse-romande. Voici donc les meilleures perles de ce catalogue de vente par correspondance.

    Quand je reçois un catalogue de VPC de ce genre, je le mets toujours de côté. Lorsque j’ai un coup de mou, je vais le feuilleter, histoire de rire un bon coup. On pourrait vanter à l’infini les mérites de ces spécialistes du marketing direct, de ces rédacteurs-concepteurs pour nous vendre des choses complètement absurdes ou marrantes mais astucieuses à souhait.

    Le meilleur de la Vente par correspondance en photo :

     

    T'es perdue dans le noir et tu retrouves plus tes clés ni la porte qui va avec ? Opte pour le spot à lunette !

    ScannedImage-8.jpg

     

    La botte deux pieds en un avec massage et chauffage intégré !

    ScannedImage-5.jpg

     

    Tu es un polisson qui redoute de sortir de peur de tâcher ta belle chemise ? Porte donc ce costard bavette noeud-pape par dessus ta chemise !

    ScannedImage-2.jpg

     

    Le couteau à 5 lames qui te fera gagner un temps fou pour couper la ciboulette !

    ScannedImage-3.jpg

    Ta femme rêve de chaleur humaine ? Offre-lui la tenue maman ours !

    ScannedImage-6.jpg

    Génial ce débouche-tout avec un design de l'industrie du X !

    ScannedImage-9.jpg

    On l'attendait depuis longtemps ! Le cochon qui compte pour vous !

    ScannedImage.jpg

    Les sourcils qui partent en friche ? Il suffit d'utiliser le ciseau peigne !

    ScannedImage-4.jpg

    A force de lézarder dans le canapé, papy le perfore. Il faut lui offrir les très esthétiques protections pour canapés (Vu à la télé dans "Pimp my Sofa")

    ScannedImage-7.jpg

     

    Laurent Opoix

     

  • La Poste a fait un choix déroutant pour communiquer sur ses suppressions de prestations

     

    poste2.jpg

    En écoutant la Radio Suisse Romande, j’ai appris que la Poste supprimera 17 services d’ici 2010. Elle a déjà commencé à supprimer des services depuis janvier 2008.  La radio ne l’a pas appris par la Poste car elle n’a pas fait de communication globale. C’est un auditeur qui a fait part de son étonnement et qui a interpellé la RSR après s’être vu refuser l’envoi d’un colis fragile.

    La porte-parole de la Poste explique que les prestations supprimées étaient peu demandées (une fois par mois environ) et que l’information est donnée au guichet pour la prestation pour laquelle le client vient.

    Je ne savais pas que communiquer consistait à attendre que le client vienne avec son carton avec une sculpture statuette en verre et de lui dire  « non, désolé, la prestation colis fragile n’est plus disponible !»

    Quand la poste propose un nouveau service elle le fait savoir sur les affichettes dans les offices, par les relations presse ou par la publicité.  Et quand elle en supprime une dizaine, elle ne le fait pas savoir ! Son choix de communication est étonnant. Je comprends  bien que communiquer sur une suppression de prestation n’est pas très valorisant...

    Cheminement de son choix de communication :

    Pas de communication globale -» refus au guichet -» client pas content –» radio –» mauvaise publicité. Pourtant poser une affichette A4 dans les offices postaux était une solution peu onéreuse...


    Laurent Opoix