Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Une vidéo virale et originale de prévention des accidents

    Voici une vidéo de marketing social, ce qui veut dire que le but est de faire changer de comportement une catégorie de personnes. C'est difficile d'associer créativité et efficacité dans une communication où l'on doit mettre l'autre devant un comportement à risque.

    Ici on ne montre pas de crânes défoncés par un accident ou des voitures complètement fracassées ou des corps disloqués. Aucune voiture apparaît dans ce spot. Bien sûr, comme la plupart des  publicités de marketing social elle fait appel à l'émotion. On ne comprend pas très bien au début, la scène est un peu surréaliste tout se passe dans les expressions des visages.  La force de cette pub est assez phénoménale, c'est bien sûr mon avis, d'autres préféreront des effets spéciaux avec des phrases étonnantes et du trash. J'aime bien aussi, mais là, la réalisation prend tout à contre-sens de ce qui a déjà été fait dans la publicité de prévention.


    J'ai toujours pensé que les publicités contre le tabac ou les accidents de la route,etc..  faisait « fausse route» en ne montrant que les conséquences de ses actes et jamais la souffrance qu'on infligerait à ses proches avec une conduite irresponsable. Dans ce spot on ne voit pas la souffrance post accident mais le sentiment de danger d'urgence , tout leur inquiétude et l'amour qui vient ceinturer le père en détresse qui se rend compte que sa vie va s'achever dans un accident et perdre les siens. Dans un accident, on a qu'une fraction de seconde pour se rendre compte de tout ce que l'on perd. La force de la publicité a été d'utiliser le ralenti pour se concentrer sur ce court instant émotionnel en l'allongant avec un ralenti.  Tout l'art est de faire passer la violence du choc émotionnel pour la personne et pour les siens. Tout le spot a été conçu sur ce moment précis tout en le reliant aux conséquences.

    L'accident se produit dans le salon, lieu familial qui est touché post-accident par le deuil et le chagrin d'avoir perdu l'être cher

    Une fin heureuse dans une publicité pour la prévention routière c'est rare.


    Sans verser ou montrer une goutte de sang, sans même montrer une voiture cette vidéo arrive à faire passer le message de manière efficace.

    Laurent Opoix

  • Une vidéo insolite pour le recyclage

    Voici une pub marrante fraîchement tombée du net, réalisée par l'agence Norvégienne, Bates United à Oslo.



  • L'image de la Suisse est déchaussée

     

    imagesuisse.jpgQuand l'image de la Suisse se dégrade dans l'opinion publique mondiale, les "chausse-pieds" à idées suisses arrivent à la rescousse...

    Des données bancaires Suisses de fraudeurs récupérées par l'Allemagne et la France, le mouvement xénophobe MCG au QI non mesurable avec son slogan haineux contre les gens d'Annemasse, l'initiative anti-minaret et l'affiche ignoble qu'il l'accompagne, toutes ses affaires  mettent du plomb dans l'aile dans l'image de la Suisse. Ca permet aux journalistes romands de gaver leur canard d'articles aux allures de farce et de servir ça comme un chaperon au goût pro-nationaliste. Entendez par là que la remise en cause est quasi inexistante,  ça gueule  à l'affront en se roulant dans le drapeau et en traitant les autres Etats de tous les noms. 

    Une image déplorable à cause des autres, ben voyons ! Heureusement, le magazine Bilan du mois dernier arrivait à la rescousse en donnant des idées pour rehausser notre image. Toutes les idées n'étaient pas mauvaise mais rien n'était nouveau. A part une idée qui sortait du cerveau d'un spécialiste en relation publiques nourrit aux mythes ou devrais- je dire rongé par les mythes, il s'agit du très honorable Monsieur Stoehlker. Cette éminence grisâtre nous propose un slogan à même de rehausser l'image volatile de notre pays. Le slogan est « Switzerland, the golden nugget of the world. » qui se traduit par  « la Suisse, une pépite d'or dans le monde. » Rien que ça ! C'est toute la modestie qui s'exprime dans ce slogan !

    Là, je dois dire que pour être une idée c'en est une. Ce slogan devaient faire passer le message que  la Suisse est je cite : une merveille, un îlot de démocratie (je savais pas que la Suisse est le seul pays démocratique au monde) de stabilité et de paix sociale. Je connaissais les exaltés des sectes mais pas celles des relations publiques.

    Nul ne doit ignorer la loi. Un autre adage venant des médias semble nous dire nul ne doit ignorer le spécialiste. C'est en lisant le magazine économique (suisse) Bilan du mois dernier que je me suis amusé à me dire que plus le spectre de connaissance se concentre plus la densité, et la qualité de la pensée à tendance à se tasser.

    Ce message donne, et c'est aussi le sens du slogan, le sentiment que la Suisse est riche (c'est pas faux, tout au plus exagéré mais tout le monde le sait). Suite à cet article et content de monter sur les estrades avancées par les médias, Monsieur S. déclara à la Radio Suisse Romande des litanies du genre c'est bon d'être riche.

    Qu'un personnage aux idées d'une intelligence douteuse ait réussi à être placé aussi haut dans son domaine me scotche.

    Est-il possible de redorer une image en déclarant aux autres qu'on est plein aux as ? Dites à votre fils qui commence dans une nouvelle école de dire à ses petits camarades qu'il est plein aux as pour se faire des amis...  Ca s'appelle de l'arrogance.

    Parler d'or  dans un slogan pour rehausser l'image de la Suisse, alors que la Suisse est sortie il y a pas si longtemps des attaques justifiées de l'opinion mondiale concernant les scandale de l'or et des comptes durant la seconde guerre mondiale, etc.. et etc..., est pas forcément judicieuse.

    Quand une personne est accusée de recevoir de l'argent détourné, un peu comme la situation où se trouve la Suisse avec les fraudeurs du fisc, son avocat ne va pas lui conseiller de se défendre en disant : Hé Monsieur le procureur ! je suis un type bien puisque  j'ai les poches pleines à craquer !

    Franchement ce slogan est stupide.

    L'image se façonne par des valeurs, des symboles.

    L'image d'un pays ou d'une entreprise est forte de ses valeurs véhiculées plus que par ses infrastructures ou son PIB. C'est tellement logique que je pensais pas devoir écrire cette banalité.

    La communication passe aussi par les actes et c'est plutôt mal embranché.

    D'autre part, on communique aussi par ses actes. Le fait de laisser passer des initiatives anti-minaret ou des affiches qui portent atteinte à la dignité de l'homme, ne dégrade pas seulement la démocratie mais l'image de la Suisse. L'image ne peut pas aller en s'améliorant en ayant comme premier parti, un parti d'extrême droite. Même le FN s'inspire des affiches de l'UDC !

    Les actes sont parfois plus significatifs que les paroles. C'est inutile comme l'a fait  la Conseillère fédérale Calmy Rey de faire un speech à une chaîne de télé du Moyen-Orient que les Suisses ne sont pas contre les musulmans pour rattraper le mal. Les pays retiendront que la démocratie Suisse, dont leurs citoyens sont si fiers, permet de lancer des initiatives qui enfreignent les droits de l'homme.

    Une démocratie qui dévalorisent et qui met une partie de sa population en dehors de la protection des droits fondamentaux de sa Constitution n'est pas une démocratie. On arrive juste à ridiculiser la démocratie en arrivant au résultat d'un peuple dictateur où la majorité discrimine une minorité.

    Le classement

    Bilan nous gratifie d'un classement des pays en fonction de leur réputation. On trouve en première position les Etats-Unis et en deuxième place la France puis l'Allemagne. Bon, il faut relativiser ce classement car je ne sais pas de quelle manière il a été réalisé et si l'échantillon de sondés était représentatif mais c'est une autre paire de manche que je laisse aux statisticiens.

    La Suisse est huitième, c'est une bonne performance au vu des casseroles et des cagades sytématiques de communication des autorités suite à une crise. Huitième... il n'y pas de quoi s'alarmer.

    Les trois premiers du classement et leurs atouts :

    Les Etats-Unis malgré leur guerre en Irak et leur impérialisme se placent en première position !

    Contrairement à ce que  pourrait croire, l'éminent  Stoehlker ce n'est pas parce que c'est un pays riche mais parce qu'on lui attribue des valeurs. Les Etats-Unis c'est le pays (dans l'imaginaire collectif ) où l'on donne sa chance à toute personne qui désire trimer pour réussir, c'est l'American Way of Life. D'ailleurs, le slogan d'Obama « Yes we can » montre que c'est le pays du possible même si la réalité est un peu différente. C'est aussi le pays symbole de la liberté, un des pays où elle est poussée à son paroxysme.

    La France se place deuxième.

    Elle incarne le pays des droits de l'homme et tout le symbole que cela représente aux yeux pétillants des citoyens de pays totalitaire. C'est aussi le pays des Lumières instigateurs du progrès de nos civilisations. C'est également le pays de la Culture par excellence, il suffit de voir l'importance du Ministère de la Culture et de ce goût insatiable des Français qui cultivent et valorisent la culture, il suffit de voir les nombreuses émissions (tous médias confondus), comparés aux autres pays. C'est aussi le pays de l'art de vivre à la Française contrairement à la bouffe américaine sans saveur avec sa viande bourrée d'hormones qu'ils avalent rapidement de quoi faire le bonheur du cancer du colon.

    L'Allemagne se classe troisième

    L'image de l'Allemagne semblait, au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, ternie à jamais. Pourtant 65 ans après la fin du conflit elle se place troisième. C'est un redressement spectaculaire. Il semble que l'opinion a su reconnaître l'effort d'introspection de l'Allemagne et sa volonté de combattre  sans relâche  l'idéologie d'extrême droite.

    Elle est le symbole de rédemption et elle a su renaître de ses cendres comme un phénix et a démontré que l'on pouvait toujours changer et se reconstruire, que l'horreur pouvait faire place au labeur et à des idées respectueuse de l'homme et de l'environnement. Elle a su repartir sur des bases saines et prendre la main tendue de la réconciliation avec la France qu'elle a tant combattue. Les images de Mitterand et d'Helmut Kohl ont fait le tour du monde et représente un symbole fort de paix qui a  beaucoup contribuer pour réhabiliter le pays dans l'opinion.


    Laurent OPOIX