Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • S'attaquer aux chiffres plutôt qu'au chômage

    J'ai trouvé cette vidéo ahurissante, les chiffres de l'emploi aux USA seraient trafiqués à grande échelle sans que les spécialistes invités des médias n'aient pipé mot. L'analyste Olivier Delamarche explique la supercherie.

     
    Olivier Delamarche - les chiffres de l'emploi... par FranceDomTom

    Manifestement cette escroquerie est faite pour rassurer les marchés financiers et protéger le politique d'une possible sanction dans les urnes.

    Pour résoudre le problème, on a connu mieux. En France aussi les chiffres sont truqués, c’est un secret de polichinelle, les articles foisonnent à ce sujet sur le net. Au lieu de s'attaquer au chômage, les politiciens s'attaquent aux chiffres et donc aux chômeurs.

    Dans le livre le "Quai de Ouestreham" de la journaliste Florence Aubenas, il y a un bel exemple. Ce passage où une chômeuse depuis un bout de temps, est conviée à une réunion d'information à Pôle emploi. Y sont conviés des chômeurs du même secteur professionnel qu’elle. Or à cette réunion, ils se rendent compte que l'agent Pôle-emploi n'a rien à transmettre comme information. Sommé de s'expliquer par les chômeurs, il finit par avouer que c'est une manière simple pour faire baisser le taux de chômage en radiant ceux qui ne sont pas venus à la réunion. Il ajoute que ce n'est pas grave pour les radiés, car ils pourront refaire la démarche et réintégrer Pôle-emploi plus tard.

    Cynique...

    La démocratie ne sert à rien  si derrière elle est bafouée pour des intérêts politiques et financiers. Et qui sont les mêmes qui trinquent dans l'affaire ? C'est les citoyens.

    Le paradoxe c'est que la droite a fait du mot responsabilisation son leitmotiv. La droite ferait mieux d'assumer sa politique avec le taux de chômage ascendant qui avec avant de donner des leçons de responsabilisation !

    Derrière ces chiffres, il y a des gens qui galèrent pour trouver un emploi, qui souffrent de ce déclassement social. Ce sont des humains ! Pas des variables qu'on peut faire disparaître.  Aucun chiffre ne rendra compte de la souffrance d'une personne éloignée ou exclue  du marché de l'emploi. Truquer les chiffres de l'emploi c'est insultant et humiliant pour les chômeurs. Ca donne l'impression qu'on veut les cacher comme les lépreux à une certaine époque.

    Le système a perdu son âme.

    Pourquoi truque t-on systématiquement le taux de chômage ?

    Pourquoi, le taux de natalité n'est jamais trafiqué ? 

    Chaque Etat a sa méthode pour truquer les chiffres du chômage. L'Allemagne n'est pas en reste dans ce domaine.

    Et en Suisse ? Je ne sais pas si le calcul du chômage est truqué. En parcourant le net, je n'ai rien vu sur le sujet. Rien qui mettrait en cause les chiffres officiels. En même temps cela m’étonnerait que la Suisse devienne tout d’un coup vertueuse.

    Par contre ce qui est certain c’est que l'Etat a restreint l'accès au chômage. Loi après loi, la majorité de droite a fait disparaître pas mal de chômeurs des statistiques. La dernière loi sur l'assurance chômage a visé spécialement les jeunes et les fraîchement diplômés. De plus, la loi était rétroactive.

    A cause de cette loi, environ 14'000 personnes supplémentaires sont arrivées en fin de droit, dès son entrée en vigueur début avril 2011. Tout en sachant que le nombre total de chômeurs suisses se situe à 134'317 personnes actuellement.

    Formidable ! Des personnes furent sacrifiées pour le bien-être des statistiques et pour la bonne conscience d'une politique de lutte contre le chômage inefficace ! Constatez à droite sur ce graphique fournis par le Secrétariat à l'économie, le spectaculaire largage de chômeurs représenté par un pic phénoménal à fin mars !

    chômage, nouvelle loi LACI, politique pourrie, magouille,  trucage, SECO, suisse, vaud,

    Dans le même temps, si l’on se penche sur les chiffres donnés par le SCRIS (organe de statistiques de l'Etat de Vaud), on s'aperçoit que le mois d'avril, le nombre d'ouvertures de dossiers à la sécurité sociale dans le Canton de Vaud a bondit de 101,5 % ! 

     

    Statistique Canton de Vaud RI avril 2011.jpg

     

    Bravo ! Tant de compréhension de la problématique du chômage, c'est inouï !

    Ils n'ont fait que déplacer le problème. Faire baisser le taux de chômage en augmentant le nombre de personnes à l'aide sociale est d'une intelligence sans commune mesure. Ces gens sacrifiés seront encore plus fragiles et auront moins de moyens à disposition pour les aider à retrouver un emploi.

    De plus, la charge de ces chômeurs déclassés ne sera plus assumée par les entreprises et les travailleurs mais par les communes. In fine, ce sont les impôts communaux qui devront augmenter pour faire face à cette augmentation constante.

    Pour rappel, Lausanne, la capitale vaudoise a un taux de personnes touchant le revenu d’insertion (RSA) quasi équivalent au taux de chômage. En janvier 2012, le taux de personnes touchant l'aide sociale est de 7,1 %, tandis que celui du chômage se situait à 7,5 % !

    C’est inédit et anormal d’avoir un taux presque identique à celui du chômage !

     

    Sources :

    http://www.scris.vd.ch//Data_Dir/ElementsDir/7151/1/F/FicheRI_04-2011.pdf

    http://www.seco.admin.ch/themen/00385/00387/index.html?lang=fr

    http://www.scris.vd.ch//Data_Dir/ElementsDir/7308/2/F/01_Jan_12.pdf

     

  • Les 1% nous "dépeuplent"

    Je voulais écrire un billet sur les mouvements comme Anonymous, Occupy ou les Indignés.

    Mais ça évoque tellement de choses; la lutte contre l'injustice, la pauvreté, les inégalités que des  sujets qui me passionnent et raisonnent en moi depuis des lustres. 

    Du coup, j'étais parti pour refaire le monde sur 50 pages. Pour ne pas surcharger en temps et tricoter autour de  la vidéo, je laisse cela à plus tard. Cette vidéo est prenante et symptomatique d'une montée de contestation en occident. Il y aura toujours un internaute pour affirmer que la vidéo est démagogique.

    Non, car ils n'ont pas pour but d'exploiter notre passion, ce ne sont pas des politiques qui font vibrer nos fibres pour se faire élire, ce ne sont pas des marchands qui sont là pour faire sonner le tiroir caisse.

    La démagogie c'est par exemple un fondateur d'une marque d'ordinateur dont le service de communication affirmait que le patron voulait "changer le monde" tout en faisant fabriquer ces produits par un sous-traitant chinois qui ne respecte pas ses travailleurs qui en viennent à se suicider ! 

    Bref, je diffuse cette vidéo. C'est nécessaire en ces temps c'est faire acte de salubrité publique et je pense à un ministre en disant cela; celui qui affirmait que l'assistanat - comprenez par là, ce qui faisait vivre un temps soit peu les pauvres - était le cancer de la société.