Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Portraits d'une agence de publicité : la directrice marketing (6/8)

    Coline – directrice marketing

     

    coupe de cheveux immonde, agence de publicité

    Elle est la plus éloignée de l’imprimante. La raison en est pratique, il faut maintenir son endurance et son envie d’aller de l’avant. C’est une vraie sportive ! Elle nous plie les marathons comme on plie du carton. Exploit d’autant plus grand lorsque le vent est de face et se heurte à sa coupe de cheveux improbable qui a une prise au vent infernale.

    Elle fait partie des personnes qui réussiraient de toute façon, même sans diplôme, sans papiers, rien que par ses qualités intrinsèques. Mais, histoire de se mesurer un peu aux notes, elle a fait des hautes études. A l’instar des trois couleurs primaires recréant toutes les teintes, les trois lettres clés de son école, H – E – C, lui ouvrent les portes d’une multitude de secteurs.

    A partir de ces trois lettres, elle redonne des couleurs au marketing, en n’hésitant pas à sortir des pistes balisées et à se mettre en mode rallye à l’aide son 4(P) x 4(C). (Si vous ne comprenez pas ce clin d’œil marketing, c’est que vous avez sacrément besoin d’une agence de communication).

    Nous sommes soucieux car elle est convoitée par le « milieu » pour son punch et son talent pour faire céder les portes les plus réticentes. Sa particularité : ouvrir les coffres de vos budgets sans violence. Cependant, « Dona Corleona » reste avec nous car elle préfère le ciblage au braquage. Et puis, l’ambiance peine-à-rire du grand banditisme, ce n’est pas son truc. Le côté déjanté de la communication correspond mieux à son caractère facétieux. 

  • Portraits d'une agence de publicité : la graphiste junior (5/8)

    Clara – graphiste junior 

    lausanne, agence publicité, portrait, présentation, équipe, team

    Benjamine de ces dames, elle n’a pas connu la chute d’Ophélie Winter dans le top 50 de l’époque. Etonnamment, c’est une lacune qui ne porte pas de préjudice apparent à son travail. Disposant du sourire le plus communicatif et du sens de l’accueil le plus développé de l’atelier, c’est naturellement elle qui ouvre la porte aux bienvenus.

    Pour être plus exact, c’est seulement le cas quand les responsables pensent qu’il s’agit, à cette heure, d’un facteur à colis qui débarque ou tout simplement parce qu’ils n’ont pas envie d’ouvrir la porte. Bref, ce n’est pas drôle tous les jours pour elle. Alors nos responsables lui font bénéficier d’une clause VIP. En cas de débâcle économique, ce sera elle qui prendra la porte en dernier. Prem’s à l’ouvrir, dernière à la refermer, cette clause révèle tout le tact de cette agence.  

    Avant de travailler pour ces doux dingues de MAP, elle bossait pour une société de textile. Elle a donc un œil acéré d’esthétisme dans la mode. En période de soldes, elle souffre énormément de nos fringues toutes neuves. Nos dégaines lui donnent parfois des conjonctivites voire des migraines. On lui a promis de s’inscrire à une conférence de relooking accéléré.

    C’est notre troisième oeil de la section graphique. Elle s’intéresse particulièrement à la conception et aux design des sites web.

  • Portraits d'une agence de publicité : la graphiste senior (4/8)

    Louise : la graphiste senior

    La graphiste senior telle que je la décris sur le site d'une agence de communication :

    portraits agence de publicité, site internet, présentation, team, lausanne, équipe, description

    Arrivée dans l’agence avant les autres, mis à part Boris. C’est la personne qui en sait le plus sur les secrets de notre entreprise. Elle pourrait faire couler la boîte, en écrivant un livre compromettant sur nous. Pas fous pour un sou, nous avons pris nos dispositions : chacun a sa mallette prête avec déguisements, faux passeport, liasse d’euros et un billet d’avion à destination d’un centre de balnéo-chirurgie situé en Bulgarie. Ce qui nous rassure aussi, c’est qu’elle n’a pas de compte Facebook.

    En graphiste accomplie, elle est capable de créer des visuels dans des univers variés aux ambiances totalement différentes. Ses créations teintées d’humour pour nos cartes de vœux sont le point d’orgue du moment détente de l’année.

    Elle ne manque pas de ressource humaine, on veut dire par là qu’elle est une personne qui suit les actualités de ce monde et a gardé intact sa capacité d’indignation envers la folie inhumaine de cette terre. Si une ONG faisait appel à nos services pour réaliser une campagne, elle serait prête, de suite, pour partir à l’assaut, à l’aide de son lasso et de tout ce que la palette de Photoshop compte comme arme légale pour s’attaquer à l’injustice de ce monde.