Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

communication

  • Le livre d'une légende de la pub : George Lois

    george lois,sacrés bons conseils,couverture,phaidon,livre,résuméGeorge Lois, phaidon, livre,

    Un livre de chevet pour moi, découvert par hasard à la bibliothèque :

    Sacrés bons conseils (for people with talent!) Comment débrider votre potentiel créatif par le maître américain de la communication. Rédigé par Georges Lois, aux éditions Phaidon. 

    Issu d'un milieu modeste, George Lois est le fils d'un immigré fleuriste grec.Il est devenu une référence dans le monde de la publicité aux Etats-Unis. Il a suivi une école d'art de New-York et fondera l'agence de publicité Paper Koenig Lois. C'est un ancien transfuge d'une des agences les plus créatives du 20ème siècle aux Etats-Unis, Doyle Dane Bernbach (DDB).

    J'avoue que j'ai toujours moins d'enthousiasme à lire un bouquin d'un directeur artistique. Je suis d'accord avec David Ogilvy quand il a écrit que la publicité souffre périodiquement de "direction-artisticose". Entre nous soit dis, la plupart des agences de renommée mondiale doivent leur existence à un ou une copywriter ? George Lois a balayé mon a priori, il est cultivé, et comme il le dit, les mots d'abord le visuel ensuite. 

    Le contenu évite les recettes de créativité et les procces de travail, trop lu partout.  La puissance est ailleurs; dans l'attitude. C'est sa philosophie "maison" qui a fait de lui un bon publicitaire. 

    C'est pas un manuel sur la publicité, c'est des réflexions et conseils d'un publicitaire humaniste génial.

    C'est, comme il est écrit dans le livre "Le monde de la pub" de Mark Tungate, un des mauvais garçons de la publicité, qui voulait secouer le côté "protestant" de Madison Avenue. Homme de caractère, il ne transige pas avec ses valeurs. Il sort vraiment de la norme. Ancien volontaire de la Guerre de Corée, il s'est engagé pour les droits fondamentaux en allant par exemple manifester aux côtés du boxeur de Muhammed Ali et créant une annonce pour éviter, à un homme noir accusé à tort, de finir sur la chaise électrique. Il a menacé un patron de se jeter par la fenêtre tout en enjambant le parapet d'un building pour que ce dernier revienne sur sa décision de rejeter sa proposition de pub.

    C'est naturellement, qu'un jour, il dit à un annonceur qu'il l'emmerde, lui et sa compagnie d'aviation. L'annonceur refusait de repousser une publicité peu après l'annonce de la mort de Kennedy et venait de lui avouer que le staff de son entreprise avait fêté la mort de Kennedy. La bravoure de George Lois dont il mesurait les conséquences lui vaudra la perte de ce gros annonceur sudiste.

    Je vois mal quel publicitaire de la place aurait le cran de se comporter ainsi ! Ils marchent quasi tous sur leurs valeurs (quand ils en ont) quand il s'agit de fric.

    Les conseils sont percutants et toujours accompagnés d'explications amusantes et d'anecdotes. 

    Je vous retranscrits une partie des conseils. Sauf exception du conseil no 92, je n'y mets pas les explications intéressantes qui les accompagnent, pour cela, procurez-vous le livre.

    92. Pourquoi je n'aime pas être pris pour l'ancêtre des Mad Men (et pourquoi, si vous êtes sensible à mes arguments, vous voudrez suivre mes traces).

    (...) Cette série exaspérante et saturée d'eau de rose se déroule dans des bureaux somptueux où des crétins endimanchés sautent des secrétaires pleines de reconnaissance et toujours bien coiffées, enchaînent les martinis et les cigarettes tout en concevant des pubs débiles et sans vie (nulle trace du mouvement pour les droits civiques, de celui, naissant, de la libération de la femme. des ravages de la guerre du Vietnam ni des autres séismes survenus durant cette décennie agitée qui a changé à jamais notre pays).

    Plus je pense à Mad Men, plus je prends cette série pour une insulte personnelle. Alors écoutez-moi bien, Messieurs les "Mad Men", ramassis de pubards en toc et en flanelle grise, de machos sans talent, aussi blancs que vos chemises, de racistes, d'antisémites et de républicains : allez vous faire foutre !

    2. Je suis comme je suis et il faut me prendre comme je suis." Devise de Popeye.

    "Que vous soyez homme, femme, noir, asiatique, typé ou homo (et quelque soit votre métier), vous êtes comme vous êtes, alors soyez fier de ce que vous êtes ! Ne changez pas de nom, ne changez pas d'accent, ne changez pas de culture, n'ayez pas honte de vos origines modestes. Soyez en accord avec vous-même et vous serez en accord avec les autres."

    10. Mon premier commandement : d'abord les mots ensuite le visuel. 

    14. Une tendance est toujours un piège.

    19. Soit on est prudent soit on est créatif

    26. Non à l'analyse qui paralyse. Fiez-vous à votre flair

    27. Travaillez en équipe , c'est sûrement bien pour construire une grange pas pour trouver une Grande Idée.

    46. Beaucoup de gens cherchent plus à garder leur travail qu'à faire du bon travail

    50. Les enquêtes sont les ennemies de la création, sauf s'il s'agit de vos propres enquêtes et si elles sont "créatives" (hé,hé).

    54. Ne vous laissez jamais emmerdez

    55. Au nom de l'intégrité, osez dire la vérité à la face des puissants

    62. En communication, une bonne idée doit provoquer un moment de stupeur : elle doit donner l'impression d'aller trop loin

    65. Pour nourir et aiguiser constamment ma réflexion conceptuelle, je me rends religieusement au musée. Tous les dimanches.

    76. A une époque où les héros passent pour des médiocres et où les médiocres sont adulés, une image créative peut faire passer un message fort.

    86. Poursuivre la lutte contre le racisme qu'elle qu'en soit le prix

    93. Si vous vous comportez comme les dépravés de Mad Men vous courrez à votre perte

    100. Avant d'attaquer une journée de réflexion créatrice, il me manque quelque chose si je n'ai pas lu le New-York Times.  

    101. Si vous  êtes un homme et que vous pensez encore qu'une femme ne peut pas rivaliser avec vous, vous risquez de déchanter très vite.

    109. Travaillez détendu

    113. Rendez hommage à vos mentors (si vous prétendez ne pas en avoir, vous êtes un menteur et un ingrat).

    117. Vous ne serez jamais le créatif que vous rêvez d'être si vous ne savez rien du passé.

     

    En clair, ouvrez-vous l'esprit, soyez cultivés, défendez vos idées créatives, défendez vos valeurs y compris dans votre travail. 

  • Connaissez-vous le leader mondial des stands d'exposition ?

    Si je vous dis Kakemono ? Vous pensez à la dernière création de sushi...Et bien non, c'est un élément de stand d'exposition. Sujet que je traite aujourd'hui. 

    Un stand d'exposition, c'est le prolongement extra-muros de l'entreprise. Un espace chaleureux et propice au dialogue, présent lors d'une foire ou d'un événement. C'est l'opportunité d'aller au-devant de son public pour créer ou renforcer les liens avec ce dernier. Pas de place à l'impro ! Il vous faut l'expertise de vrais pros et des bons !!! Sans quoi, vous allez y perdre du temps, y laisser vos nerfs, et gâcher le rendez-vous avec votre public. Un bon stand, c'est un agencement et un design qui collent à l'ADN de l'entreprise.

    Il est donc crucial que les personnes sur le terrain aient des supports à la hauteur. Connaissez-vous le leader mondial des stands d'exposition  portables et modulaires de haute qualité ? Il s'agit de Nomadic Display.

    Nomadic Display vous propose une gamme complète de stands d'exposition, allant des display de table aux stands en îlot. Vous trouverez sur leur site web, les différentes gammes et modèles de stands avec les tarifs. Il est également possible de réaliser un stand sur mesure selon vos besoins spécifiques. Les conseillers de Nomadic display sont à votre disposition afin de parfaire votre choix de stand.

    Et bien sûr, la location d'un stand fait partie des offres. Sûr, que vous trouverez le stand désiré à la qualité éprouvée.

      Stand d'exposition Tabasco by Nomadic display  

    Moi je dis, une visite s'impose sur le site web de Nomadic Display ou commencez par le téléchargement gratuit des guides de Nomadic Display ! Ce qu'ils sont capables de faire est remarquable.

    De mon côté, dans ma vie pro, j'ai eu l'occasion de visiter un producteur de stand. J'ai été interpellé par les nombreuses compétences internes, émanant des divers corps de métier. C'est un peu l'alliance entre la puissance de calcul de l'ingénieur et l'ingéniosité du menuisier. Ce qui m'a plu c'est que ce domaine fasse appel autant au high-tech qu'à l'artisanat. 

     
     
  • Les deux meilleures firmes en communication

    Nous sommes toujours en recherche de modèle à suivre c'est plus fort que nous. 

    Si je dois retenir deux firmes comme modèles en communication, je choisis sans hésiter la NBA et Greenpeace.

    La NBA pour leur story-telling, et Greenpeace pour leur communication persuasive. 

    NBA

    Michael Jordan doit plus à la communication géniale de la NBA qu'à Nike. Bien que les meilleures pub de Nike se situent à la fin des années 80 et jusqu'à la fin des années 90 tout comme la pub aux USA. On y pratiquait encore des publicités avec du texte, ceci expliquerait en partie cela !

    Il ne serait pas l'athlète planétaire qu'il est sans le génie de communication de la NBA. De même l'engouement gigantesque pour la "dream team" aux Jeux Olympiques de Barcelone est le fruit du travail de la NBA. 

     nba, log, i love this game, 90s

    Je me souviens de leur vidéo VHS. Tu peux qu'aimer le basket après une vidéo NBA. Le story-telling était omniprésent. On nous narrait l'histoire des joueurs. Une sorte de documentaire avec une mise en scène narrative palpitante. Le récit de vie rendait les joueurs plus proche, plus accessible.

    Le reste était soigné, les gestes étaient magnifiés avec des angles de vues et des ralentis à couper le souffle. Des clips détonnants rythmés parfois par des artistes musicaux (rap, r&b) donnait une pêche d'enfer. L'émotion, l'énergie coulaient avec intensité dans nos veines. A la fin de la vidéo t'avais envie de mettre illico tes chaussures et rejoindre le playground le plus proche pour aller exploser le panier par un dunk impossible.

    Les rivalités entre les Lakers et les Celtics ou les Bulls et les Pistons ont été mise en image par la NBA de belle manière.

    C'est plus vivant que d'assommer le fan avec des vidéos truffées de stats ou des commentaires à rallonge des spécialistes sportifs ou des interviews de joueurs après un match. Tout sauf d'une communication du ballon rond assommante. Il y'a qu'au foot où un Ribéry peut débarquer sur un plateau télé en charentaise pour dire que tout le monde il est méchant à la façon d'un cht'i Chewbacca.

    Les ligues de foot feraient bien de s'inspirer de la NBA.

    "I love this game", "NBA is fantastic", slogans de la NBA à l'époque résonnent encore en moi.

    La NBA communique de manière intelligente et c'est toujours d'actualité. Vous en avez un exemple dans le livre "Idée de génie". Une opération de communication interne pour sensibiliser les nouveaux joueurs à se protéger comme il se doit lors d'hypothétiques rapports avec des fans porteuses d'une maladie sexuellement transmissible. J'en parlerai dans un prochain billet qui parlera de ce livre.

     

    Greenpeace

    Greenpeace utilise tous les supports possibles, y compris l'humain pour communiquer et toujours avec brio.

    En matière de communication persuasive ils font un travail admirable. Des entreprises d'envergure mondiale ont dû modifier leurs attitudes suite à leurs campagnes bien menées.

     J'aime leur publicité print d'auto-promotion :

    greenpeace, publicité, insoumis par devoir, affiche, print, encart, journaux, presse, ong