Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

marketing viral

  • BUZZEA, bon plan pour vos campagnes de communication, lance les "Sponsored post certified partner".

    Création de buzz
     

    buzzea logo


    Optimisez votre communication web en utilisant les blogs et les webzine. Laissez tomber la pub à la "papa" avec ses bannières intrusives énervantes qui sont royalement ignorées, ces ad-words à deux centimes !
     

     Réveillez-vous ! La plupart des campagnes virales les plus vues sont passées par des billets sponsorisés !

    Pourquoi la solution de communiquer à travers les  articles sponsorisés  est la plus percutante ?

    Parce que :

    - les blogueurs sont des précurseurs, des baromètres du net, ce sont des créateurs de contenu prolifique et par conséquent, très actifs sur les réseaux sociaux. Autant avoir le vent de son côté lorsque l'on sème un message.
    - les billets des blogueurs sont susceptibles d'être partagés, repris ailleurs, et faire ainsi "boule de neige".
    - votre message est contextualisé comme nul part ailleurs.
    - vous avez une attention accrue du lecteur car votre message est dans une zone rédactionnelle.
    -  vous utilisez un savoir-faire qui résout la fragmentation, la dissolution des audiences.
    - votre message sera personnalisé comme dans vos meilleures rêves, vous aurez autant de messages que de rédacteurs !
    - L'affinité et l'identification du lecteur au message du rédacteur sont  plus importantes que sur les supports traditionnels où le journaliste s'efface au profit d'une masse rédactionnelle.

    Malgré toutes les qualités énoncées, des annonceurs hésitent encore en tergiversant, ne sachant pas trop comment s'y prendre ou en ayant peur de perdre pied face à un environnement web non institutionnel.

    Pourtant des solutions simples existent et BUZZEA en est une de premier choix !
    BUZZEA, c'est une société spécialisée dans la mise en relation entre annonceurs et éditeurs.
    Elle est devenue une agence phare dans son domaine.En neuf mois, Buzzea a présenté son outil et son réseau à plus 300 agences de communication dont 260 qui ont accepté d'ouvrir un compte agence et elle ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. 

    (photo : stand BUZZEA au salon e-commerce)

     

    L'ouverture d'un compte agence chez BUZZEA se fait le plus naturellement du monde, cette vidéo vous montre la marche à suivre :

     

     

     

      

      

    Parce qu'elle est innovante et qu'elle veut mettre à  la disposition de ses clients, la meilleure solution , l'agence lance les "Sponsored post certified partner", un certificat qui permet aux annonceurs d'identifier les agences ayant déjà réalisé des campagnes sur sa plateforme.

    Les comptes agences, multi-utilisateurs, permettent aux agences de créer autant de compte annonceur qu'elles le souhaitent, de charger des briefs et d'interagir avec les blogs et magazines Internet lors des étapes de validation des articles.

     

    L'espace agence permet également de valider les devis proposés par Buzzea et de suivre les statistiques de lecture et de clic de chacun des articles publiés par les éditeurs participant aux campagnes.

    Pour comprendre la philosophie et les possibilités de BUZZEA, visionnez l' interview de Thomas Mesnier, le directeur du pôle agence de Buzzea

    Buzzea vous permet d'être présent à travers les thématiques et les supports que vous avez sélectionnés. En outre, l'agence BUZZEA est appréciée des blogueurs parce qu'elle est fiable, réactive et professionnelle. Une bonne relation blogueurs-agence est primordiale pour le succès de votre campagne. C'est un indicateur essentiel pour choisir une agence de mise en relation entre annonceurs et éditeurs web.

     Si vous êtes un annonceur ou une agence de communication  :

     

      
     

    Intéressé pour devenir vraiment percutant sur le web ? Rendez-vous sur le site de  Buzzea et ses plateformes : Twitter   Facebook   Dailymotion   Youtube

  • L'internet acquiert ses lettres de noblesse dans la publicité

    Evian a mis un des bébés de leur spot au succès mondial sur un emballage. Rien de révolutionnaire au niveau graphique. Sauf que c’est la première fois que je vois un personnage d'un spot viral (lancé sur le web) apposé sur un emballage. Je rappelle que la notoriété  des spots ( il y a d'abord eu, je crois ,trois teasers  dont le bébé moonwalk puis le spot principal avec les bébés patineurs)  doivent  leur succès au net. Il me semble qu'il s'agit de l'opération de marketing viral la plus vue. Ce packaging est un beau geste d'Evian de reconnaissance envers le support internet et ses contributeurs (même si ce n'est pas leur intention première).

    evian-bébés-viral-packaging.JPG

    Dans un passé pas trop éloigné, il était de bon ton de mettre sur le packaging le fameux « vu à la télé » signe saugrenu que l’objet en question devait être révolutionnaire comme si la télé était une jauge d’une quelconque originalité !!??

    Du coup, je me demande si à l’époque des bretelles et des mouchoirs en coton,  il existait des emballages avec une inscription « lu dans les journaux ». Peut-être bien que sur certaines pochettes de 45 tours, il était même écrit « entendu à la radio »

    Je m’égare.

    Revenons à Evian, leur clin d’œil montre aux vieux publicitaires réfractaires qui snobent internet et ses médias sociaux, que le net peut être d’une redoutabilité sans équivalent.


    Laurent Opoix

  • L'ONG verte qui cache la forêt.

    Voici une vidéo pour Greenpeace qui utilise l'attention médiatique du moment, le Mondial, avec une idée "enflammante" sur le papier dont malheureusement le rendu visuel déçoit. Les effets spéciaux ne sont pas toujours d'un grand secours.


    Encore et toujours dans l'émotionnel

    La cause est une fois de plus très noble. Sans surprise, ils utilisent de nouveau l’émotionnel pour faire passer leur message.  J’aimerais bien voir une vidéo de Greenpeace qui a un peu plus de matière à faire « tilter » notre cerveau sur un plan rationnel au lieu de nous faire à chaque fois remonter le cœur le long de la glotte.

    Une caution discutable pour des entreprises

    J’aime bien Greenpeace, c’est vrai, j’ai passé plusieurs de leurs vidéos sur mon blog. Chez ses hommes à l’âme verte, je déplore leur collaboration ou ce que l’on appelle le outsourcing réalisé avec des grandes entreprises. C’est bien, ça permet de faire avancer un poil les choses. Le problème c’est que ces entreprises mettent en avant leur partenariat avec Greenpeace dans leur communication et le consommateur voit l’entreprise comme une entreprise verte alors que par exemple, pour un distributeur national ça représente qu’une infime activité verte parmi plein d’autres activités qui « carbonisent » l’environnement.

    C’est dommageable pour des entreprises vraiment vertes dans l’entier de leur fonctionnement qui ne profitent pas de cette mise en avant médiatique.

    Les entreprises maligne arrivent grâce à la communication à se faire passer pour vertes. Imaginons qu’un fabricant d’équipement de sports et de loisirs vend des tongs, qui représenteraient 1% de son activité, de manière respectueuse de l’environnement le tout supervisé par Greenpeace. Ce fabricant va profiter pour axer sa communication sur son partenariat et passer pour une entreprise verte.

    Il suffit que je donne une tape amicale dans le dos au milieu de 50 claques que je donne pour passer pour un type sympa ! C’est un peu mon avis vis-à-vis de Greenpeace et de ces partenariats avec des grosses entreprises aux activités diversifiées notamment les gros distributeurs.

    Un système de récolte de dons que je n'aime pas

    L’autre point déplaisant chez eux c’est leur système de récolte de dons. Le donateur doit laisser son RIB bancaire afin de se faire ponctionner mensuellement un montant. Je trouve ça trop envahissant et contraignant on ne sait pas ce que dans un mois on aura besoin comme argent et dans un mois on aura peut-être d’autres envies de dons vers d’autres bonnes causes. Je pense que le quidam qui se fait arrêter dans la rue par un étudiant payé par Greenpeace ferait mieux de surveiller ses achats afin d’avoir un comportement de consommation qui favorise les modes de production durables.

    Répartissons les dons le plus possible pour plus d'efficacité

    Une personne qui voudrait faire avancer les choses dans l’écologie avec des dons, pourrait le faire de manière plus efficace en ne mettant pas tous ces oeufs dans le même panier. Au lieu de donner 50 euros à Greenpeace elle pourrait mettre 10 euros dans dix organisations qui luttent pour préserver l’environnement.


    Laurent Opoix