Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

publicité institutionnelle

  • Swisscom confie son budget à l'étranger, entre polémique et bal des hypocrites

    swisscom, heimat, polémique, article,  agence publicitaire allemande, budget pub, étranger, suisse, etat, choix, le matin

    Je voulais réagir à l'article paru dans la presse, à propos de la décision de la société suisse "Swisscom" de confier son budget publicitaire à l'agence berlinoise Heimat.

    Beaucoup de bruit pour rien ! 

    Ce n'est pas parce que l'entreprise Swisscom dont le capital est détenu à 55% par l'Etat, qu'elle ne doit pas être libre de choisir la provenance de son agence de publicité !

    Au nom de quoi une entreprise publique ne serait-elle pas libre de choisir son prestataire ? 

    Est-ce que nous exigeons des entreprises suisses qu'elles fassent appel à des agences de pub suisses ? Non, alors n'imposons pas aux entreprises publiques ce que nous n'exigeons pas des entreprises privées !

    Le choix de l'agence berlinoise apportera un meilleur rapport qualité-prix. Je rappelle que la Suisse a fait le choix du libéralisme à outrance. Dans la pensée dominante actuelle où l'on nous parle du "coût du travail" à longueur de journée dans les médias, il est normal que l 'état puissent également alléger ses coûts dans ses entreprises.

    L'opinion publique qui a le mot "coût du travail" dans sa tête comme une balle perdue aurait bon dos de monter aux barricades pour un problème qui découle d'un système économique qu'elle cautionne  par les urnes. 

    Quant aux agences de publicités, elles n'auraient pas lieu de se plaindre. Tout simplement parce que les agences suisses ne se préoccupent pas de ce genre de considération.  Elles commandent une bonne partie de leur matériel publicitaire en France ou en Allemagne à des tarifs plus avantageux qu'en Suisse. 

    Les agences de pub connaissent la règle du jeu et en profitent largement. Elles sont prêtes à l'accepter à moins d'être hypocrites.

    On pourrait exiger de Swisscom d'être le plus "local" possible mais dans ce cas là, exigeons en contrepartie que les agences de publicités suisses  fassent appel uniquement à des fournisseurs suisses. Question de cohérence.

    Prendre l'agence Heimat est aussi une volonté de Swisscom d'être plus créativite dans sa communication. Swisscom a déclaré qu'elle voulait quelque chose de plus émotionnelle et c'est vrai que la pub suisse peine à faire rêver. Il suffit de s'en rendre compte en lisant les commentaires suite à l'article du Matin.  Les gens trouvent la pub suisse ennuyante pour ne pas dire chiante et je suis du même avis !

    Revue des commentaires suite à l'article du journal le matin.ch : "Sur ce coup, Swisscom n'est pas malin".

    "Vu le niveau des publicitaires suisses... ca ne peut qu'améliorer les choses."

    "Au moins il y a de la créativité et bon goût dans leur pub ce qu'il n'y a pas chez les autres (ennuyantes à mourir). C'est cher? Oui c'est cher, mais il y a du service."

    "Si il y a bien un pays qui conçoit des pub de très mauvaises qualités c est bien la Suisse. Alors laissons les autres s en charger pour qu'on ne soit pas encore une fois de plus ridicules. Si les autres font mieux alors pourquoi ne prendre le meilleur?"

    "Dans une SA l'actionnaire ne se manifeste que lors de l'Assemblée générale le reste du temps il la coince.Quant à la qualité des publicistes suisses mieux vaut en rire lorsque l'on sait que celle de la Migros est produite en Italie."

    "Ca évitera d'avoir des pubs aussi médiocre que la moyenne suisse. Personnellement j'achète pas à cause des pubs, mais l'inverse oui. Quand je vois une pub vraiment mauvaise, voir carrément agaçante et qu'on nous mattraque avec, je boycotte le produit. C'est presque à chaque fois des pubs suisse."

    "Pas étonnant, vu le niveau lamentable de la pub suisse...(...) "

    "difficile d'être plus ridicule ! Saatchi + Saatchi par exemple est si peu suisse !! Quel est ce vent nouveau "protectionniste" ? Sans doute s'agit-il d'une agence de pub d'Appenzell qui a sensibilisé un politicien pour intervenir au plus haut niveau ! Curieuse façon de se mettre en avant !"

    "Si l'agence Heimat a la bonne idée de conseiller à Swisscom d'abandonner les termes (faussement) anglais dont elle truffe ses textes en français, alors cela aura valu le déplacement jusqu'à Berlin. Actuellement, les messages signés Swisscom sont un cauchemar pour les francophones et une belle preuve de mépris pour les usagers de ce côté-ci de la Sarine."

    La publicité suisse est médiocre, vous l'aurez compris. La faute à qui, à quoi ? Je me ferais un plaisir de me pencher sur la question dans un autre billet.

    Que Swisscom fasse appel à des Allemands c'est très bien...c'est même écologique. Oui, plutôt que donner le budget à une agence de publicité  Zurichoise qui compte dans son équipe des frontaliers allemands, dont le trajet jusqu' à  Zurich représente un bilan carbone digne d'un barbecue, il est plus raisonnable de leur éviter le trajet en donnant directement le budget aux allemands. Ainsi, pas de déplacements inutiles et des économies sur les salaires  si chères à nos managers.

  • Un site astucieux pour vos objets publicitaires

    Création de buzz

    Parlons de la place des objets dans notre vie de communicant : l’objet publicitaire dont je n’ai pas encore parlé sur ce blog.

     

    Pour récompenser un employé méritant ou laissez une empreinte positive chez un client, l’objet aux bonnes intentions rend le plus grand bien au département de communication d’une entreprise ou d’une collectivité. C’est un moyen publicitaire qui fait plaisir au destinataire. De plus,c’est personnalisable. Ciblé et marquant la mémoire par sa dimension tactile, l’objet publicitaire a des avantages indéniables.
    C’est un moyen utile quand on veut promouvoir son entreprise ou organisation de manière ciblée avec un budget raisonnable. Par ailleurs, c’est une publicité qui a une durée de vie bien plus grande qu’une annonce presse.

     

    Il existe justement un site très bien avec des prix raisonnables. Il s’agit de www.100pour100promo.com

     

    Il y a un tel choix sur ce site que vous trouverez immanquablement l’objet qui conviendra à vos heureux destinataires. Vous avez tout sous la main à souris. Ainsi vous gagnerez un temps fou au lieu de retourner tous vos différents catalogues de fournisseurs d’objets publicitaires en maugréant sur le stagiaire pour savoir comment-y qu’il classe ?

    A la recherche d’un cadeaux d affaires ?

     

    L’habit ne fait pas le moine mais c’est l’assurance bonne impression, à l’instar de 110pour100promo. Le site vous propose de faire imprimer vos visuels sur différents textiles : impression textile

     

    Vous avez également la possibilité de commander au nombre que vous désirez, un sac publicitaire. Vous en avez même un, fabriqué selon les normes du commerce équitable… excusez du plus ! Et un autre certifié bio. Là, je dis chapeau pour les sacs ! sac publicitaire

     

    Si vous avez un salarié performant mais toujours en retard, c’est l’occasion de lui offrir une pendule ou une montre sympa, ça lui fera enfin tilt dans sa tête ou du moins tic-tac ! Le message sera passé en temps et en heure avec le sourire au poignet.
    Cadeau d’entreprise ? c’est par ici : cadeau d entreprise

     

    Voilà pour ce site qui si vous le désirez, vous fera parvenir un bon-à-tirer gratuit pour prévisualiser votre logo ou visuel avant de lancer l’impression. Vous avez aussi différentes possibilités de paiement et les frais de port sont gratuits en France métropolitaine. Voir les conditions sur le site.

    Pratique, rapide et de qualité ce site risque de vous ravir.

     

    Laurent Opoix en collaboration avec Buzzea

  • Publicité en queue de poisson !

    Je suis toujours bien disposé pour m’évader dans une publicité. Ici, l’envie de faire s’évader le consommateur  de son rayon de poissons jusqu’au bord du lac est bien aimable de la part du plus grand distributeur de Suisse, Migros. (possibilité de cliquer sur l'image pour l'agrandir)

    Migros.jpg








    Peter Pan va faire ses courses au bord du Lac Léman

    Le beau Lac Léman sur l'image et un consommateur en costard qui va chercher son poisson au retour de la pêche aidé par trois gentils employés de Migros, c'est digne d'un Disney !

    Le résultat est plus terre à terre que le créatif le conçevait, surtout quand ce dernier se met le doigt dans l'oeil jusqu'au coude ! L’esprit cartésien d'une personne fera des liens et remettra votre publicité dans le contexte réel et l’analyse risque d’être sévère. Le consommateur se laisse aller à rêver à condition que vous y mettez un minimum de cohérence et si vous ne faites pas passer des vessies pour des lanternes.

    Un consommateur idiot

    Nous avons sur le visuel, un acheteur qui se trouve dix mètres du pêcheur, s’il se déplace un peu  sur sa droite, il pourra acheter son poisson directement au pêcheur pour trois fois moins cher. Mon Dieu qu’il est con ! Problème, comment s’identifier à un con ?

    L’idée de montrer la proximité producteur-consommateur en se positionnant comme le gentil relais est risqué. Dans la publicité Migros, inconsciemment apparait à notre esprit les nombreux intermédiaires en amont de la distribution qui se sucrent sur le dos du producteur et du consommateur.

    Ca ressort d’autant plus que sur l’affiche, il y a trop de personnels pour passer le poisson au consommateur, c’est comme si chaque bonhomme Migros était un intermédiaire dont on se passerait. Tout nous rappelle les marges trop gourmandes que se prennent les distributeurs et qui tuent à feu doux nos producteurs européens.

    Le burlesque ne s’arrête pas là, en effet, le poisson des pêcheurs suisses représente une goute d'eau en terme de pourcentage de poissons proposés sur les étals de la Migros.

    Une communication en porte-à-faux avec les actes

    D’autre part, la Migros se positionne comme la sympathique entreprise engagée dans la lutte pour la préservation des ressources naturelles et proche des producteurs locaux, comme l’illustre cette publicité. Paradoxalement Migros n’a aucun scrupule à vendre le nouveau poisson des étals, le dénommé pangasius. Tellement pas cher, le pangasius qu’il te fait gagner peanuts sur ta carte Cumulus (carte de fidélité de la Migros, qui rapporte des bons).

    La production intensive de ce poisson est une tare pour l’environnement. Au niveau  du goût  c'est inimitable tellement c'est immonde ! Les parents qui servent à leurs enfants ce poisson doivent les détester, ce n'est pas possible autrement !

    Renseignez-vous avant d’acheter ce poisson d’avril.

    Je chambre la Migros mais la Coop en vend aussi et ça prend une dimension toute particulière quand tu entends dans les haut-parleurs de leurs magasins la chanson sponsorisée par Coop d’un rappeur qui chante une chanson écologique parlant de la mer asséchée d’Aral. T’as juste envie de faire tournoyer leur bouzin de poisson et de l’envoyer valdinguer dans leur logo.

    Ils nous prennent vraiment pour des carpes !


    Laurent Opoix