Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

blog

  • Au retour ! ça sent la friche ici !

    Pris par le temps, j'ai mis de côté mon blog et maintenant, j'y reviens.

    Pour que la reprise commence sur la bonne mesure, voici une chanson en pleine gare, de Grand Corps Malade et Richard Bohringer.

    Le titre c'est "course contre la honte". J'aime bien, car pour moi, la vie c'est d'abord l'humain, et bien après, les chiffres.


  • Un des rares vlogueurs talentueux

    Je voulais passer une vidéo d'un vlogueur qui me fait bien marrer. Parmi les vlogeurs officiant dans le registre de l'humour, seule une poignée a du talent dont le joueur du grenier.

    Le joueur du grenier :



  • Et si on se moquait de la pub ? La com' tunisienne post-révolution.

    Le tourisme n’est pas au beau fixe en Tunisie. Suite aux événements, les touristes délaissent cette destination. Le gouvernement tunisien, conscient de ce problème essaie de faire revenir les touristes comme il peut notamment à l’aide de la publicité. Exercice impossible. En même temps, c’est super intéressant ce type de problématique. Après les balles perdues, c’est une cause de perdue. Redorer une image ternie par le sang de manifestants, c’est juste pas possible.

    Mais comme il faut faire quelque chose dans le vent autant y jeter son argent.

    tunisie, publicité, communication, tourisme, plage, révolution, manifestants, gouvernement, printemps arabe

    Texte du pavé rédactionnel : Que de rumeurs vous avez pu entendre !

    Pourtant, aujourd'hui, seul un air de liberté souffle sur la Tunisie, berçant ses 1200 kilomètres de côtes. Des paysages uniques où vous pourrez bronzer sur de belles plages de sable fin. A moins que vous ne souhaitiez découvrir l'envers du décor : une culture riche de 3000 ans d'histoire et un peuple accueillant et chaleureux. La Tunisie vous réserve de belles surprises !

    L’accroche capte notre attention. Le concept est attirant, mais la photo est mal choisie. Elle ne comporte pour seul un horizon trois mètres de sable.

    Je vois un type allongé. Je ne sais pas s’il se dore la pilule ou s’il vient de se faire refroidir. Il a un truc sur son corps de couleur verte peut-être une serviette ou alors son maillot de l’armée tunisienne. Je la sens pas cette photo, on nous cache la mer. Il a les pieds en éventail, je me demande si ces orteils n’attendent pas une étiquette et le tiroir pour le mettre dedans.

    tunisie, balle, plage, publicité, envers, décor, manifestants, révolution

    Je suis morbide ? Pas tant que ça, il y a une ombre qui plane sur la photo, la forme ne ressemble pas à un parasol c’est peut-être le marchand de sable. La vue est étriquée, ça ne respire pas l’échange.  C’est vrai ça, c’est quoi cette photo ! C’est une publicité destinée aux touristes qui ne voit pas plus loin que le bout de leurs pieds ?

    Le texte sympathique, débute par « Que des rumeurs vous avez pu entendre ! »

    Sous-entendu, vous êtes tellement débiles que vous gober tous les racontars. Je n’emploierai pas le mot rumeur parce que l’émetteur est un gouvernement qui a muselé la liberté de la presse. Et comme le ménage n’est pas encore fait au sein de l’élite dirigeante, je m’abstiendrai de la ramener sur ce qu’il est supposé bon de croire.

    Ok… on ne sait pas de quoi on parle, laissons parler la publicité.

    « Un air de liberté souffle sur la Tunisie », ouai c’est pas encore ça ! Il souffle surtout un air d’émigration et de contestation. La publicité nous parle de voir l’envers du décor !

    Au lieu de cela, il me vient à l’esprit, si je puis-dire, l’envers du décor de mai 68 : sous la plage, les pavés !

    Ca continue avec : « une culture riche de 3000 ans d’histoire. » Oui et la récente révolution c’est qu’une broutille dans l’histoire ? Circulez y a rien à histoire ?

    Cette publicité me donne autant d’émotion qu’une viande froide. Pourtant elle aurait été audacieuse si elle s’était contextualisée sans faire l’autruche. Cette publicité manque de réalisme, manque de passion. Un visuel personnalisé aurait été mieux qu’un bout de corps sans tête sur une plage floue.

    Je trouve que bonjour-tristesse.com aurait mieux coller que bonjour-tunisie.com.

    Un touriste en entier avec un personnage tunisien sur la photo aurait été mieux. J’aurai voulu voir personnalisé le peuple. Montrez nous un(e) tunisien(nne) sur cette publicité ! Le peuple fait l’actualité, montrez-le de manière à ce qu’une personne incarne ce peuple chaleureux, courageux et épris de justice !

    Il faut montrer ce qui a changé pour le touriste, ce qu’il va découvrir de nouveau. Un peuple plus épanoui même si c’est un peu tôt. Il faut montrer qu’il s’est passé quelque chose de positif pour le pays et pour les touristes.

    Voilà, je souhaite que la Tunisie retrouve sa sérénité, qu’elle trouve la liberté pour laquelle elle s’est battue.

     Laurent Opoix