Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vidéo

  • Ces publicités loufoques

    Voici deux publicités déjantées. Il y a dans certains métiers la possibilité de sortir de la piste, la pub en fait partie. Bien sûr en Suisse - le pays du carré - c'est impossible ce genre de publicité. 

    La première est un non-sens, j'imagine la réunion où le staff se réunit pour faire un tour des idées. Comment raconter sans gêne et sans se marrer le synopsis de cette publicité. La réunion devait être une explosion de fous rires ! En tout cas ça devait être plus hilarant que la publicité en elle-même qui est plutôt déroutante. Les annonceurs dans certains pays font preuve d'une grande ouverture et d'une énorme confiance. 




    La deuxième pub, est du même tonneau sauf qu'elle est plus "terre à terre". Un mélange de tradition, de terroir avec comme personnages des seniors british très "old-school" et pince-sans-rires. Vous verrez, l'accent est misé sur la puissance de l'arôme. Ils ont une manière bien à eux de célébrer l'arôme de cette boisson. 

     

     

  • Une famille souhaite un bon Noël en vidéo à son entourage : plus de 12 millions de vues !

    Des coups de pieds dans la fourmilière enchantée de Noël, se perdent. Le raout le plus conventionnel et le moment moins vert de l'année nous tombe dessus chaque année. 

    Au même titre qu'il est difficile d'échapper au Mondial, Noël est incontournable et contrairement au Mondial, c'est toutes les années qu'a lieu la reconstitution de milliards de puzzles familiaux !

    Noël c'est massacre à la tronçonneuse et une raison valable de garder au moins une centrale nucléaire allumée pour que la fée uranium fasse fonctionner les guirlandes lumineuses et les rennes illuminés pour les fêtes. 

    En attendant de se transformer en astronaute de palace pour y subir une pression gastronomique de 3G dans l'estomac et 4 grammes de "Château fêtus" dans le sang, restons zen.

    Une famille, au lieu de la traditionnelle carte de Noël à ses amis, a utilisé la vidéo et l'humour. La vidéo narre les faits marquants de l'années des membres de cette famille plus que dynamique.

  • Pourquoi la vidéo d'Amnesty International Suisse, en vue des votations du droit à l'asile, est bête à manger du foin


    En Suisse, le 9 juin prochain, le peuple devra se prononcer sur une votation concernant la loi sur l'asile. 

    Et surprise Amnesty International a réalisé une vidéo pour voter contre. En effet, je suis toujours aussi sidéré lorsqu'une ONG vient se mêler d'un processus démocratique tel que le vote. 

    Qu'ils créent un parti politique au lieu de dire au peuple ce qu'il est bon de voter ! 

    Et la pertinence du spot ?

    Sur une échelle de forain, je lui mets le grand huit. C'est vraiment absurde leur action.

    Le film se veut rigolo. AHAHA super drôle. Quelle créativité !!!!

    Voilà le topo pour le visuel.

    Le staff de com s'est dit "On transpose les images de boat people, à la Suisse. Héhé qui n'a pas d'accès à la mer..reureuheu... mais des lacs..donc..mettons à la place des bateaux, des pédalos et déclinons cela avec un téléphérique."

    Rassurer les gens que les pédalos ne seront pas détournés de leur usage et que leur salon ne sera pas envahit et leur télé squatée est une manière pour le moins originale de dire aux  gens qui ont l'intention de voter oui que ce sont des crétins.

    ...Euh...Faire.....passer...les gens..qu'on est censé convaincre pour des abrutis ... 

    C'est une méthode de persuasion débile ou je me trompe ?

    A ce stade là on peut dire que l'argent du donateur a servi à insulter le camp adverse.

    Classe ! Amnesty.. très classe !!!

    Et l'argumentaire du spot ?

    Ce qui me fait délirer c'est la pauvreté de l'argumentaire du spot. Il tient à un seul argument sous forme d'un chiffre : 0,5 %. Bien trouvé, ça fait petit, ridicule ce chiffre...

    Seulement ce chiffre n'est relié à rien, ce qui est totalement aberrant !

    C'est comme montrer un objet en dehors de son décor. Il faut remettre cela dans un contexte général. Et même si tu te rends sur le site pour en savoir plus tu constates qu'ils développent pas grand chose. 

    Si on élargit un peu notre vision aux autres pays européens on s'aperçoit que la Suisse est dans le haut du classement du nombre de demandeurs d'asile par millions d'habitants.

    La Suisse a proportionnelement, près de 3,5 fois plus de demandeurs d'asile que la France. La Suisse a 3'005 demandes par millions d'habitants contre 865 pour la France. 

    http://www.touteleurope.eu/fr/actions/citoyennete-justice/securite-justice/presentation/comparatif-les-demandes-d-asile.html

    Ou 7 fois plus que l'Angleterre !!! Deux pays qui ont une population parmi les plus bigarrées !

    Seul trois pays ont en proportion de sa population plus de demandeurs d'asile que la Suisse : La Suède, Malte et le Luxembourg, sauf que ce pays a le taux d'octroi d'asile le plus bas d'Europe, ce qui n'est pas le cas de la Suisse. 

    http://www.ejpd.admin.ch/content/dam/data/migration/statistik/asylstatistik/jahr/2012/stat-jahr-2012-kommentar-f.pdf 

    Le taux d'octroi de l'asile en Suisse, en 2012, était de 11,7 % contre 8% en France. Le Luxembourg a accordé l'asile à 1,7 % du total des demandes. 

    A noter qu'en 2011 le taux d'octroi de l'asile en Suisse était de 21 %.

    A relever aussi : en 2012 les pays riches ont vu les demandes d'asile augmenter en moyenne de 8%, contre 33% pour la Suisse. http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/03/21/les-demandes-d-asile-en-hausse-de-8-dans-les-pays-riches_1851342_3224.html

    L'autre point débile c'est que le 0,5 % qui représentent les demandeurs d'asile hé bien ils ne se répartissent uniformément comme du beurre sur une tartine ! Ils vont se concentrer sur des bassins de population à fort création d'emplois ou dotés d'infrastrucutures importantes comme les grandes villes.

    D'autre part les demandeurs d'asile sont à leur arrivée logés dans des centres, et pour les habitants des villes ou villages qui accueille un centre de requérants d'asile le spot a quelque chose d'irréel. En effet, l'habitant d'un village de 500 personnes dans lequel il y a un centre de requérants d'asile de 100 personnes, verra le 0,5 % d'un oeil dubitatif. 

    Pour persuader les gens il fallait chercher un autre argument que celui-ci, car il est loin d'être pertinent.